AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La fille aux oranges. ~

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La fille aux oranges. ~   Dim 28 Déc - 0:25

Citation :
Questionnaire d'insertion dans la vie active.

(Répondez au question sur les lignes prévues à cet effet, en faisant des phrases. Ce questionnaire a pour but de vous orienter en s'appuyant sur vos compétence et votre personnalité.)

Quel a été votre résultat à l'examen de fin d'études secondaires ? :

- 91%

Passez-vous beaucoup de temps sur votre travail scolaire (si oui, combien d'heure par jour.) :

- Non.

Comment vous comportez-vous en société ? :

Je suis :

- Rarement comme ça : :D

- Parfois comme ça : ;)

- Souvent comme ça : :|

Quel est selon-vous le métier idéal ? :

- Riche héritier.

Avez-vous des hobbies ? (Si oui, précisez lesquels.) :

- Oui : Changer l'eau en vin.

Qu'avez-vous pensé de ce questionnaire ? :

- Penser ne fait pas parti de mon programme. Bzzzzzzz...

- Driiiiiiiiiiiiin ! -

Je pose mon stylo sur la table gribouillée de toutes part. Et voilà, les cours sont finis pour aujourd'hui et c'est vraiment tant mieux. On a passé la moitié de la journée à tenter de déterminer ce qu'on sera dans 10 ans. Chose idiote quand on sait que les trois quarts des gens ici ne savent pas ce qu'il sont en cet instant même. La quadragénaire de prof s'approche de moi alors que tout le monde s'en va plus ou moins précipitamment. Bingo......

Miss Takegashi (la prof.) : "Dites Miss Tôda ? Je doute que vous ayez fait ce questionnaire avec sérieux. N'êtes-vous donc pas préoccupée par votre avenir ?"

"Sans rire ? Je ne savais pas que ce serait ce bout de papier qui déciderait de mon futur ! Alors il m'a prédit quoi ? Chômeuse ? Présidente de la république ? Maître de l'univers."

- "J'ai l'impression que vous prenez ça comme une blague... Tu peux m'en parler si tu veux !"

"Je me vois contrainte de refuser Miss Takegashi ! Je n'aime pas gâcher le temps précieux des autres… ni le miens."

- "Concernant le stage est-ce que..."

"No soucy, je l'ai déjà."

- "..."

---------

Je passe la porte et me voilà libre pour le reste de la journée. Quoi que si on considère qu'il est déjà 17 heure, ça laisse peu de temps. Dehors il fait noir et froid et je sais que je dois marcher une bonne vingtaine de minutes pour rejoindre mon appart'. Sans oublier qu'avant il faut faire les courses car le frigo est plus vide que jamais. Je fais donc un détour vers la supérette du coin, achète un peu de tout et un gros sac plein d'orange. Pourquoi ? Je ne sais pas, une lubie c'est tout.

Devant moi à la caisse, un mec chauve commande des cigarillos à la cerise. Le genre de clope vraiment dégueulasse au goût mais qui sentent bon. Je le regarde un peu, il a une allure assez pittoresque mais j'avoue qu'il est classe. M'enfin on dirait un mafieux ou un type louche, surtout à cause de ses lunettes de soleil alors qu'on est en plein hiver et dans un magasin. Bref, visiblement je le zieute en coin sans aucune discrétion. Et là tout aurait été parfait dans le plus parfait des mondes si mon sac d'orange n'avait pas décidé de se faire la malle. Non en fait, on aurait plutôt dit qu'il avait implosé. Résultat, toutes mes belles oranges roulèrent à terre, carnage total.

"Oh merde ! Désolée... désolée..."

Fis-je misérablement, tentant de les ramasser avant qu'elle ne s'en aille trop loin, mais trop tard, j'avais dérangé le mafioso. Damn' it.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fille aux oranges. ~   Dim 28 Déc - 5:03

    [HRP: RP totalement pourris...longueur peu être mais pas qualité, j'ai fait bien mieux avec Yasu !!!]

    Yasu était à l’arrière de la voiture de Gaia depuis maintenant 1 heure. Gaia ne voulait pas ou presque qu’il conduise sa propre voiture ! Pourquoi ? « Car ta voiture na pas de vitre teinté ELLE !!! » Réponse de merde…Yasu se faisait donc chier avec un chauffeur ! Et pour le faire chier également, il lui demander depuis 1 heure de tourner en rond dans Tokyo. Oui bon le chauffeur, ni était pas vraiment pour grand chose, mais le chauve espérait que le chauffeur irait reporter cela à ses supérieur, et que Gaia finirait pas décidé de le laisser conduire sa voiture. Affalé sur le siège arrière, il sortit son paquet de cigarillos cherry. Et merde !!! Quel poisse aujourd’hui finalement ! Plus de cigarette non plus.

    - Arrête moi à la supérette du coin s’il te plait !

    Ce que je chauffeur fit. Yasu descendit de voiture, et étirer tout son corps endolorit pour être rester assis trop longtemps.

    - Tu peut rentrer, je me débrouillerais seul à présent !
    - Très bien monsieur Takagi !


    Avait répondu le chauffeur, avec une légère intonation de soulagement. Yasu fourra ses mains de nouveau dans les poches de son pantalon de costard, et entra dans la petite supérette de quartier. Il circula entre les rayons, cherchant, si il pouvait trouver ce qu’il mangerais le soir même ! Ne trouvant rien, il se résigna à finalement aller à la caisse pour demander se pourquoi il était à la base, venu ici ! Il fis la queue, comme tout le monde, sans rien dire, il aimer être comme tout le monde, et pas spécialement Yasushi le batteur et leader de Blast. Puis vient enfin son tour.

    - Des Black Stone Cherry, onegai !
    - Tout de suite Monsieur.


    Le vendeur pas du tout étonner de la tenue que portait Yasu, Un costume, des lunettes de soleil, plusieurs pierriers au oreilles, non tout à fait normale ! Mais une sensation fort désagréable le perturbé dans le dos. Mais décida, pourtant, de ne pas se retourner. La vendeur mis le paquet de cigarette sur le comptoir, et au moment de payer, Yasu vit plusieurs oranges atterrirent dans ses pieds. Il ne pu faire rien d’autre que se retourner !

    - Oh merde ! Désolée... désolée...

    Yasu se pencha et ramassa plusieurs oranges, qu’il tendit à la demoiselle. Mais il vis que son sac était tout craqué, il fallait dire, vu la qualité du sac…Il se tourna vers le vendeur de nouvelle.

    - Un sac, onegai ! Et pas de la gnognotte !

    Le vendeur lui tendit un grand sac, Yasu l’examina rapidement, c’était déjà mieux ! Il l’ouvrit, et mis les oranges de la jeune femme, et lui tendis le sac. Quand elle l’eu pris, il se redressa et lui sourit légèrement. Il fourra machinalement ses mains dans ses poches et posa ses yeux impossible à voir a travers ses lunettes de soleil sur le visage de la jeune inconnue.

    - Se n’est rien petite !

    Beh quoi ? Oui elle était petit, et puis, comparait à sa taille à lui, tout le monde était petit ! Il se retourna vers le vendeur et paya ses cigarettes et le sac, pour laisser sa place, à la jeune demoiselle au oranges. Et il sortit, pour s’adosser au mur de la supérette, tout en allumant une délicieuse cigarette !

    [HRP 2 : Il t'attend devant le magasin maintenant ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fille aux oranges. ~   Dim 28 Déc - 17:36

- "Un sac, onegai ! Et pas de la gnognotte !"

De la "gnognotte" ? Je relève un regard abasourdit vers le chauve analogue. Manquant de me fendre d'un fou rire imperturbable, je me retint, consciente que si je fais la conne une fois de plus je m'en mangerait plein la tronche. Alors à la place, je feins de la surprise et du respect, alors que le type aux lunettes de soleil me tend un sac neuf avec me semble t-il, l'ensemble des fruits que j'avais pris. Et bien ? La galanterie n'est pas morte ! Me dis-je en fixant les lunettes de soleil du jeune homme, cherchant au travers de ses verres impénétrable un quelconque regard. Rien n'est plus perturbant que de se retrouver face à quelqu'un dont on ne peut deviner les pensées, et là c'était exactement le cas.

"Et bien... Merci !"

- "Ce n’est rien petite !"

*Petite ?* T T'

Je relève sur lui un regard sceptique, limite blasé. Comment ça petite....? Et lui alors il a 50 ans ou quoi ? Alors qu'il s'en va, je passe en caisse, un petit sourire crispé accroché aux lèvres. Il a l'air d'être un habitué, peut-être même un type bien ! Oui il doit forcément être gentil pour m'avoir aider. Ouais mais d'un autre côté, il avait l'air bizarre et puis il ressemblait quand même à un mec louche. Méfiance.......

- "Ca vous fera 5000 Yen."

"Et voilà !"

- "Merci bien ma p’tite dame !"

*Ma petite dame...?!* T T

"Euh... Et bien bonne soirée."

Quel est cet endroit de fous peuplé par des barjots de première ? J'en sais rien et je ne tiens pas à m'attarder pour le vérifier, à la place je préfère de loin m'en aller fissa, histoire de retrouver rapidement la chaleur de mon appart sous chauffé. Dehors, il me semble reconnaître une odeur bien caractéristique... Une odeur de cerise.

"Tiens donc... Encore vous ?"

Dis-je, posant ma main libre sur ma hanche, l'air faussement suspicieuse. Je me fend d'un sourire en regardant l'homme adossé au mur, muet et toujours aussi mystérieux. J'ai l'impression de l'avoir déjà vu quelque part mais alors j'ignore où et quand, je vois tellement de monde il faut dire !! En fin bref. Diable ! Je ne rêve que d'une chose c'est de lui enlever ses lunettes !

"Arf.... J'ai une dette envers la mafia ou un truc du genre ?"

Bref. Malchanceuse comme je suis c'était tout à fait probable après tout, mais bon là c'était plus une blague qu'autre chose... Sauf que si ce mec à l'allure de mafieux faisait vraiment partit des Yakuza j'étais dans la merde ! Mais noooooon et puis d'ailleurs en y repensant je n'ai rien fait, n'est-ce pas ?

Je le regarde droit dans les lunettes faute de mieux. Après tout que vouliez-vous que je regarde d'autre. Son troisième bouton de chemise ? Son nez ? Sa bouche ? Sa clope ? Oh oui tiens, sa clope, je la fixe alors que son parfum m'enivre… J'aime les cerises.

"Je leur doit combien ? 10.000 ? 100.000 ?
…Un café ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La fille aux oranges. ~   Dim 28 Déc - 19:46

    - Et bien... Merci !

    Yasu attendait bien tranquillement dehors, tout en fumant une précieuse cigarette. Ce pourquoi il était venu dans cette supérette. Qu’est-ce qu’il attendait ? La jeune demoiselle bien sur ! Pourquoi ? Il ne savait pas vraiment, instinct comme d’habitude…Comme pour Nana et son parquet de cigarette…

    - Tiens donc... Encore vous ?

    Le chauve posa son regard sur le petit corps de la jeune nipponne, elle posa sa main libre sur sa hanche, le toisant. Et se petit sourire, ajouter à ce regard, Yasu ne peux rien faire d’autre que de sourire, il produisait toujours le même effet !

    - Arf.... J'ai une dette envers la mafia ou un truc du genre ?
    - Je leur doit combien ? 10.000 ? 100.000 ?…Un café ?


    La mafia ? Pourquoi donc la mafia ? Derrière ses lunettes et dans le noir, on ne pouvait voir l’étonnement qui venait de passer dans ses yeux. Il entrouvrit la bouche pour laisser échapper la fumée que ses poumons venaient de rejeter. Un nouveau sourire apparut sur les lèvres du Yasu. La mafia…On ne l’avait encore jamais comparait à un mafieux. Il allait répondre quand son téléphone sonna, la sonnerie n’était autre que leur célèbre chanson.
    Il sortit son téléphone de sa veste de costard, et le mis à l’oreille.

    - Yasu, j’écoute ?

    Temps de silence.

    - Je rentrerais à pied ne t’en fait pas Yuki ! J’avais envie de prendre l’air.

    Nouveau temps de silence.

    - Au faite Yuki, remercie le chauffeur de ma part, et envoi lui un cadeaux de ma part. Merci, tu es un ange !

    La chauve raccrocha sans même dire au revoir. Yuki la manager en avait l’habitude à présent, d’ailleurs tout ceux qui connaissait le chauve et lui parler régulièrement au téléphone en avait l’habitude. Yasu se redressa et s’avança vers la jeune demoiselle. Il allait enfin pouvoir lui répondre. Un fin sourire aux lèvres lui apparut.

    - Un café sera parfait, à une condition ! C’est moi qui paye. Et, je ne suis pas de la mafia !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La fille aux oranges. ~   

Revenir en haut Aller en bas
 
La fille aux oranges. ~
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ N a n a & C i e :: | RPG | Tokyo City. :: Rues Piétonnes.-
Sauter vers: