AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|   Dim 11 Jan - 13:30

    Tss, l'après midi dans un centre commercial, c'était vraiment pénible parfois.
    Sorti pour rendre une petite visite au magasin de disque d'Ellina, Kai' s'était rapidement laissé entrainer par son instinct qui l'avait emmené dans à peu près toutes les boutiques intéressantes dont la libraire, les shops d'habits extravagants et surtout le... non rien. Un endroit où les mineurs n'ont pas le droit d'entrer en général.

    Bref, il fallut une bonne heure pour que le jeune homme qui était plein de bonnes attentions à la base finisse par débarquer à l'endroit où il avait prévu d'aller en premier lieu. C'était ça d'avoir la tête ailleurs lorsqu'un tout petit truc vous déconcentrait... Enfin, c'était pas non plus comme si son amie l'attendait puis-ce qu'il ne l'avait pas prévenue de son intrusion.
    Après un rapide petit tour des nouveautés, le nippon s'arrêta à la caisse où on lui apprit que la gérante n'était pas là aujourd'hui. COMMENT ÇA JUSTE AUJOURD'HUI?! Eh bien c'était chouette tout ça. Vexé pour aucune raison valable sauf celle d'avoir choisi le mauvais jour pour faire son gentil, le noiraud tourna les talons, mains dans les poches.
    Maintenant qu'il avait fait face à une déception, il était frustré et lorsque monsieur était dans cet état, il valait mieux éviter de le titiller pendant un certain temps.

    Pour l'intérêt de ce sujet, nous allons évidemment soumettre notre sujet à une confrontation : D


    Tandis qu'il se dirigeait vers la sortie du centre commercial une cigarette au bec, Kaito fut interpellé par un type d'une quarantaine d'années qui eut la mauvaise idée de lui dire que ce n'était pas bien pour quelqu'un de son âge de fumer, qu'il était trop jeune pour se mettre la santé en danger et que blablabla....

    La seule réponse qu'eut l'adulte plein de bonnes intentions fut un regard noir et flambant. S'il l'avait put, notre visagiste aurait volontiers immolé son locuteur sur place pour ce qu'il venait de dire. Même avec des creepers dont les semelles étaient épaisses de 5 bons centimètres au moins, le japonais restait de taille très limite et il le savait. Pour autant, les remarques qu'on pouvait lui faire à ce sujet étaient le meilleur moyen de le mettre en rogne. C'était pas de sa faute non plus s'il était petit!

    # Tiens ça, enfoiré. #

    Malgré qu'il bouillonnait de l'intérieur, Kai' resta le plus calme du monde lorsqu'il cracha de la fumée au visage de l'homme avant de passer son chemin. Ah mais oui c'était une sale bête ce gars quand il voulait... xD
    Le temps que le pauvre citoyen se remette de ce qui lui était arrivé, il n'y avait plus de trace de son agresseur qui s'était déjà fondu dans la masse en prenant un escalator comme si de rien n'était.

    # Je t'en donnerai moi des cigarettes mauvaises pour la santé... tsss... sale vieux... faut que je me retienne ou je vais frapper quelqu'un... calme...zen... tout va bien il ne savait pas ce qu'il disait -.- #

    Le temps de retrouver son self-control, notre bonhomme se trouvait presque au niveau des portes d'entrées lorsqu'il entendit quelqu'un l'interpeller.

    # Toi j'vais te tapper... # (<- oui, ça fonctionne bien la technique pour retrouver son calme on voit ça.)

    Dans un mouvement vif, Kaito tourna la tête nerveusement, sourcils froncés. Il fut cependant prit de court en voyant qui s'était approché de lui et oublia son idée de cogner dans le tas. Quoi que... xD


[ Si j'ai écris des choses absurdes, je m'en excuse x_x]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|   Dim 11 Jan - 17:36

Réveil difficile pour notre cher Yoru qui n'avait pas trouvé mieux que de s'endormir sur le sofa du salon. Depuis qu'il avait comme colocataire Ellina, il ne voyait plus vraiment le temps passé car ils ne cessaient de bouger à divers endroits et s'en fût très agréable pour le nippon qui ne s'était pas autant amusé depuis pas mal d'années.
D'ailleurs, ce matin là, il s'était levé avec un mal de tête abominable comme si on lui avait cogné le front contre un mur en plâtre. Étrange sensation diraient certains, d'autres, comme Yoru, préféraient se tuer avant l'heure pour ne plus avoir à souffrir. En même temps, quand on ne tient pas l'alcool... autant s'en passer bien que le jeune bassiste ne puisse pas s'arrêter. Tous les soirs, il fallait au moins qu'il engloutisse deux verres de vodka avant de dormir... effectivement très bon remède pour se détendre... -,-"

Aujourd'hui Ellina devait encore dormir car Yoru ne la croisa pas et il l'espionna longuement à travers le trou de la serrure pour savoir si elle était éveillée ou pas, mais non... la jeune fille avait l'air de rêvé paisiblement. Le bassiste l'enviait de la voir dormir aussi sereinement alors que lui, avec tous ses cauchemars, il ne fermait jamais l'oeil de la nuit.
Il prit la peine de se préparer rapidement. Yoru avait bien besoin de prendre l'air. Il ne supportait pas d'être enfermé à présent et vu que Ellina n'était point prête de se réveiller, il irait se distraire tout seul, tant pis.

Quand il eut fini son petit-déjeuner du matin et après s'être habillé, coiffé, maquillé... et tout ce qui va avec, notre nippon attrapa l'un des doubles de clés de l'appartement, puis il sortit et referma la porte derrière lui.

L'air frais du matin lui emplissait les poumons. La nuit précédente la neige était tombée à flot et avait déposé sur le sol goudronneux sa nappe cotonneuse et blanche telle de la laine. Dès que le jeune bassiste marchait sur cette masse, on sentait que ça craquait en dessous de nos pieds comme si on s'enfonçait à travers cette neige. Yoru aimait bien cette saison, bien que c'était embêtant qu'il fasse aussi froid ces derniers temps.
Il sortit de sa poche l'un des paquets de cigarettes d'Ellina, puis en sortit une qu'il glissa entre ses lèvres. Il remit le paquet à se place, puis prit son briquet et l'alluma.
Chose faite, il se mit en route pour faire un petit tour dans le centre de Tokyo. Les taxis n'étaient pas en fonction étant donné que les routes étaient dangereuses, c'est pourquoi Yoru se décida d'y aller à pieds, malgré que ça faisait une petit trotte, ça ne lui ferait pas de mal.

Après un bon temps à avoir erré dans les rues et devant les boutiques qui défilaient sous ses yeux, Yoru arriva enfin à sa destination. Il avait les mains gelées, c'était à peine s'il pouvait tenir sa clope entre ses doigts tellement il souffrait. Même ses pieds lui semblaient congelés.... Ne voulant pas rester dehors et constatant qu'il était l'heure du déjeuner, il décida de rentrer dans un bon restaurant, celui où il avait mangé pour la première fois avec Ellina.
Il entra dans le bâtiment et s'assit à une table. Le serveur ayant pris sa commande, le plat fût servi rapidement vu le peu de clients qui se trouvaient à l'intérieur du restaurant. C'était dingue de savoir que les gens ne venaient pas souvent, ça faisait plus de calme pour Yoru qui détestait que l'on vienne le déranger.
Dès qu'il finit son plat, il repartit aussitôt, ses mains cachées dans les poches de sa veste pour ne pas refaire la même bêtise qu'il avait fait quelques minutes auparavant.

Le jeune bassiste entre dans un immense centre commercial qu'il connaissait bien. D'ailleurs Ellina y travaillait. Et comme d'habitude, elle avait pris des jours de congés qu'elle n'avait pas le droit de prendre... alala qu'elle flemmarde cette fille...

Yoru fît le tour de plusieurs boutiques de vêtements, comme il les aimait. Ce n'était pas le genre de personne à acheter pour acheter, en général c'est quand il avait de réels "coup de foudre" qu'il se permettait de dépenser son argent. Certes, il gagnait beaucoup grâce à son job d'host mais d'une part ce n'était pas non plus suffisant et puis il ne pouvait pas non plus se permettre de tout se payer.

Puis soudain, quand il ressortit du magasin les mains vides, il tourna son visage et constata que quelque chose clochait. Plusieurs voix se mirent à crier de toute part et une jeune femme, sûrement une commerçante, se mit à hurler:


-AUUUUUUUUU VOLEURRRRRR !

Yoru soupira en voyant que les foules se mirent à se précipiter vers la sortie, craignant un quelconque attentat.
*Mais quels cons franchement....*
Puis, d'une allure entreprenante, il suivit plusieurs gens. Le jeune bassiste repensait à la fois où il avait déjà volé dans une grande surface et oui, autrefois c'était un mauvais garçon et encore aujourd'hui xD.
Mais ce qui allait finalement arriver, il ne s'y serait jamais attendu de toute sa vie. Au moment où il allait sortir par les grandes portes du centre commercial, quelque chose attira le regard du jeune bassiste qui lui indiqua qu'il y avait danger.

Effectivement, le ravisseur s'était rapproché de toute la masse que formait quelques gens, un petit poignard caché à l'intérieur de sa manche mais dont le bout de la lame dépassait.
L'agresseur semblait avoir trouvé une proie idéale, un jeune homme qui était de petite taille qui semblait avoir un style à peu près identique à celui de notre nippon.
Sur le coup, Yoru ne réfléchit même pas, puis il fit en sorte de se rapprocher au maximum de cet homme et il l'appela:


-Heyyyyyyy !

Le voleur se retourna, croyant que le jeune bassiste s'adressait à lui. Prit au dépourvu, il partit en courant de peur que Yoru ne donne l'alarme mais il n'en fût pas le cas. Le ravisseur avait déguerpi aussi vite que possible, courant à travers les foules pour s'enfuir et ne pas se faire prendre.

# Toi j'vais te tapper... #

Le jeune homme se retourna, regardant avec méfiance Yoru à croire qu'il avait fait quelque chose de mal alors qu'au contraire il avait pris la peine de le sauver quand même ! De plus ce n'était pas dans les habitudes du jeune bassiste de venir au secours des autres, il n'avait pas que ça à faire et pourtant là... il l'avait fait.

-Et en quoi tu devrais me taper alors que je te suis venu en aide ?! Tu m'expliques ? Pfuaaa c'bon.

Yoru lança un regard noir à la victime, puis il tourna les talons et se dirigea vers la sortie.
*Mais pour qui il se prend se mioche TT"*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|   Dim 11 Jan - 23:27

    Pour tout vous avouer, les choses s’étaient passé vraiment très très très vite dans cette entrée de centre commercial de mes deux.
    Le temps que notre petit Kai’ se rende compte de ce qu’il en était vraiment dans tout l’histoire, il voyait déjà un blondinet tourner les talons d’un air énervé.
    Récapitulons donc un peu… Il y avait cet inconnu que notre jeune homme n’avait même pas remarqué qui était en train de filer ventre à terre dehors comme s’il était sur le point de mourir, puis la réaction vive de l’autre suite aux pensées à voix haute qu’avait laissé entendre notre chanteur. Mais attendez, il parlait de sauvetage…
    Il ne fallut pas plus de quelques secondes pour que les éléments se mettent en place et démontent l’expression renfrognée sur le visage du nippon qui se mordit la lèvre inférieure. Même s’il n’avait pas encore tout enregistré, le fait que quelques passants se soient arrêtés l’espace d’un instant et la réplique du type au bandeau sur le nez suffirent à clarifier un peu les choses.
    Alors voilà ce qu’il en était. On avait voulu l’attaquer par derrière pour dieu sait quelle raison et il apparemment c’est ce grand blond qui avait évité le pire. Ouah, mais qu’est-ce qu’il pouvait se montrer absent Kaito quand il était dans son monde o__o… Il était carrément passé à côté de tout ce qui arrivait autour de lui sans rien remarquer.

    En temps normal, notre gaillard aurait tracé sa route sans rien rajouter et en se disant qu’après tout c’était des choses qui arrivaient et que de toute manière lui et ce superhéro ne se croiseraient certainement plus jamais de leur vie donc bon, y’avait pas de quoi s’en faire pour sa conscience. Mais aujourd’hui n’était pas un jour comme les autres ! Allez savoir pourquoi, mais notre ami se sentit plutôt mal à l’aise de laisser partir l’inconnu ainsi sans s’excuser pour son attitude sauvage et malpolie. Après tout, il n’aurait pas apprécié qu’on agisse ainsi avec lui donc pourquoi se montrer rude tout le temps… ?

    Allez, c’était décidé il fallait rattraper ce gars. Laissant momentanément ses frustrations de côté, Kai’ écrasa en vitesse sa cigarette sur une poubelle et s’approcha mains dans les poches de l’homme à la coiffure excentrique. C’était un Visual lui aussi hein? Au vu de son allure et de ses vêtements cela ne faisait presque aucun doute. Bon, savoir ça n’allait pas arranger la situation mais étant donné le métier de notre sujet, c’était une des choses remarquables au premier coup d’œil pour lui.
    Tsss… Ce n’était pas dans les habitudes du Kanae de s’excuser ou de remercier quelqu’un, puis-ce que la plupart du temps c’était les autres qui le faisaient à son égard. Mouais, il y avait des pratiques qui s’installaient parfois et dont on avait du mal à se défaire, mais que voulez-vous que je vous dise?
    Hésitant de peur de se faire envoyer balader, le chanteur suivit en silence l’inconnu, mains dans les poches avant de se décider. Allez, t’es un grand garçon arrêtes de faire ton timide maintenant!

    -Hey.

    Le jeune homme apparut subitement aux côtés du gars au bandeau surstylé mais il n’osa pas tout de suite le regarder dans les yeux.

    -Désolé pour tout à l’heure, j’était complètement ailleurs, j’ai rien vu venir et ça t’est retombé dessus.

    Kaito avait la fâcheuse habitude de tutoyer un peu tout le monde en dehors de ses supérieurs ou des vieux, il trouvait que c’était trop pompeux comme manière de s’exprimer et que ça faisait un peu gosse de riche (ce qu’il est au passage -.-) à qui on a inculqué des règles de vie blablabla… Bref, il n’aimait pas ça, point.
    Après une autre hésitation, le nippon tourna la tête en direction de son interlocuteur et pointa des yeux ambrés sur lui. Il fallait remercier les lentilles colorées pour ça.

    -C’est toujours pareil quand je suis énervé, les gens me suivent pas… Enfin dans tous les cas je crois que je dois quand même m’excuser, et merci pour ce que t’as fait.

    Bon ça c’était dit, maintenant il pouvait s’en aller la conscience tranquille. Mais le truc, c’est qu’avoir une personne au charisme pareil à côté de lui ne donnait pas envie à Kai’ de partir du coup. Non, c’est vrai! Il s’agissait d’un gars qui avait tout comprit à la vie au niveau de l’habillement et on n’en trouvait pas partout. La plupart étaient des adolescents qui essayaient de ressembler à leur idole et qui se contentaient d’accessoires ou alors au contraire ils s’y croyaient tellement qu’ils faisaient presque peur parce que leur attitude ne collait pas à leur costume >_>… le pire, c’était surtout que les vêtements en question n’avaient rien à voir les uns avec les autres, que le maquillage était tout simplement affreux et que… Bref, mieux valait s’arrêter là. En résumé, c’était des pauvres types qui auraient mieux fait de se contenter de leur habit de collégien qui était certainement tout à fait joli.

    Du coup, même s’il aurait eut meilleur temps de la fermer à ce moment, notre jeune homme ne put s’empêcher de faire une remarque bien à lui, ou plutôt un compliment au sujet du style de superblondinet.

    -… Au fait, désolé de te poser la question mais avec l’allure que t’as et la corne sur tes mains, tu serais pas guitariste dans un groupe? u_u

    Wowowowowowo attendez deux secondes. C’était un compliment ça? XD
    Dans tous les cas, le coup d’œil de Kaito avait déjà analysé toute la personne à côté de lui des pieds à la tête. La preuve était là… Ce n’était pas évident pour tout le monde de faire une remarque sur le bout des mains de quelqu’un alors qu’ils ne connaissaient pas le type en question le moins du monde. Ouais… t’es un extraterrestre mon petit Kai’, y’a que toi pour parler de ça maintenant, tu vas lui faire peur avec tes remarques. Ca, c’était les dégâts que faisaient 3 ans de visagisme professionnel, les détails passaient avant tout. ._.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|   Sam 17 Jan - 16:22

Et voilà que la triste journée de notre cher Yoru allait enfin commencer. Tous les mêmes ! Bien que le jeune homme ne soit pas sociable et très distant avec la population envahissante, un "merci" était quand même toujours la bienvenue surtout qu'il s'était donné la peine de lui sauver la vie quand même !
Cette agression si soudaine l'avait rendu très perplexe et il avait bien exagéré en poussant un long et profond soupir afin que la victime puisse l'entendre. Non mais s'était abusé ! S'il avait sû, Yoru l'aurait laissé crever comme un vulgaire ... -je trouve pas de mot xD- et le mioche aurait baigné dans son propre sang, sans que cela ne fasse ni chaud ni froid au jeune bassiste. Mais, et oui il y a un mais, quand on a sur la conscience d'avoir été accusé comme meurtrier, en général on essaye de porter un maximum secours aux autres.
Cela remonte à quelques années, alors que notre nippon se baladait dans les rues piétonnes et qu'il partit faire ses achats dans un petit supermarché, près de Shibuya. C'était un moment de la journée où en général les Tokyoïtes sortent afin d'y faire leurs achats eux aussi. Yoru se souvenait très bien de cette journée, en début d'après midi, c'était même un vendredi 13 février... Sachant que le jeune androgyne n'est pas du tout superstitieux, imaginez à présent ! Il déteste quand ce jour tombe, de peur qu'un nouveau malentendu ne ressurgisse. Donc, pour en revenir à ce fait divers, Yoru avait été pris sur le fait comme étant un gars totalement malade psychologiquement et ayant tué la caissière du magasin. Bien évidemment, il ne l'était en aucun cas mais beaucoup de gens avaient déposé une plainte en disant que c'était bien lui et qu'il avait été retrouvé avec l'arme du crime dans les mains. Il est vrai que quand on a un look exubérant comme lui, avec un bandeau sur le pif, il est évident que les gens vont vous regardez d'un mauvais oeil et pensez du mal de vous... Tous des imbéciles, ça c'était certain. Juste pour dire que Yoru avait passé plusieurs mois en prison mais qu'il avait été libéré car ses avocats avaient pu prouver correctement son innocence. Le meurtrier fût retrouvé et même encore maintenant il dort paisiblement dans sa prison. Mais dès qu'il sortira, vous pensez bien que Yoru irait gentiment lui régler son compte... Affaire à suivre.

Il se faufila à travers le gens qui marchaient à l'extérieur, sur les trottoirs qui semblaient maintenant être impossible pour circuler dessus. Le jeune bassiste avança donc sur la route, c'était beaucoup plus simple pour ne pas se faire cogner par des personnes pressées, surtout qu'il n'avait pas du tout envie de se mettre en rogne contre quelqu'un, déjà que l'espère ce mioche l'avait tapé sur le système, il ne fallait pas que quelqu'un en rajoute une couche sinon c'était un poing dans sa face.
Le bassiste cacha ses mains dans ses poches ne regardant presque pas là où il allait, jusqu'à ce qu'il constate à sa droite qu'une boutique de vêtements se dressait là. Il est vrai qu'elle lui avait tapé dans l'oeil tellement les fringues semblaient sublimes. Yoru n'était pas très dépensié malgré l'argent qu'il gagnait, mais il fallait savoir que tout ce qui était bijoux, accessoires, habits, etc... il ne pouvait pas résister. Il n'achetait pas pour le plaisir d'acheter, mais quand il avait un coup de foudre pour une quelconque chose oui.
Il se remit sur le trottoir, et s'arrêta au moment même où une voix l'appelait derrière lui.


-Hey.

Le jeune nippon ne se retourna même pas étant donné qu'il savait parfaitement qui cela pouvait bien être.

*Il va pas me saouler lui ! Il m'envoie chier et voilà que maintenant il veut qu'on fasse la discussion, j'hallucine...*

Yoru fit un pas en avant mais il cessa d'avancer une nouvelle fois, jusqu'à ce que l'inconnu se tienne à ses côtés, juste à côté de lui. Et si on regardait bien, c'était vraiment très comique comme scène. Le jeune bassiste faisait bien au moins une tête de plus que l'inconnu alors je vous dit pas tous les regards des gens qui les fixaient comme deux bêtes de foire. D'ailleurs, le blond leur lança des injures à tout pour les faire s'éloigner et ça marchait plutôt bien comme technique.

-Désolé pour tout à l’heure, j’était complètement ailleurs, j’ai rien vu venir et ça t’est retombé dessus.

*Non pas possible ! C'est sûr, j'te sauve la vie et toi tout ce que tu trouves à me dire c'est que tu es désolé. Excuse moi coco, mais tes excuses tu peux te les mettre là ou je pense.*

Le bassiste fixa les pupilles de l'individu avec un regard vraiment obscur et ténébreux. Ils avaient tout deux leur style propre, mais qui se classait dans la même catégorie sauf que l'homme qui lui faisait face portait des choses sûrement plus vives que ce que ne portait Yoru. Mais il fallait bien avoué que ce jeune homme, haut comme trois pommes, avait un certain charme envoûtant.

-C’est toujours pareil quand je suis énervé, les gens me suivent pas… Enfin dans tous les cas je crois que je dois quand même m’excuser, et merci pour ce que t’as fait.

*Il se fout de moi ou quoi -,-"*

Le jeune nippon n'avait même pas pris la peine de répondre à tout ça, il ne faisait que penser depuis tout à l'heure. Après tout, que pouvait il donc répondre ? Il n'était pas le genre de gars à dire comme les super héros "Ohhh mais ne t'inquiètes pas, je te protégerai quoi qu'il arrive et de rien !" ou encore " Si tu as besoin de moi, appelle moi." Pfff c'était vraiment minable.

-… Au fait, désolé de te poser la question mais avec l’allure que t’as et la corne sur tes mains, tu serais pas guitariste dans un groupe? u_u

*OMG ! Mais d'où sort il ? O___O*

Le jeune bassiste écarquilla les yeux face à cette remarque qui classifierait dans "déplacée". En quoi cela se fait il de regarder le moindre détail chez les autres, c'était pas un espion quand même ! Et puis c'était quoi cette impolitesse de ne cesser de le tutoyer comme s'ils se connaissaient depuis l'enfance. Même si Yoru supportait mal le vouvoiement, cela ne se faisait pas quand même. Quoi que lui, on n'était pas sûr qu'il soit aussi poli que le jeune inconnu.

« Alors déjà d'une, tu vas arrêter de dire "désolé", "excuse moi", "pardon". Je te jure que tu me donnes mal à la tête. Ensuite, deuxièmement, t'as pas à me regarder comme ça de toutes parts pour savoir comment je suis, troisièmement on ne se connaît pas alors je ne vois pas pourquoi je devrais raconter ma vie à un mioche comme toi et quatrièmement, je ne suis pas guitariste mais bassiste. Et oui, je joue dans un petit groupe de musique qui n'est pas du tout connu. Récemment j'ai rencontré quelqu'un qui me semble être un parfait chanteur, voilà tout. Ça te va ? »

Yoru afficha un grand sourire "focul", attendant la réaction de ce mioche qui l'avait suivi jusque là. Franchement il avait du culot quand même, tout comme le bassiste d'ailleurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|   Dim 18 Jan - 16:36

Observation des réactions... ouais, dans tous les cas le résultat était que ce grand blondinet semblait à deux doigts de lui en mettre une dès qu'il en aurait l'occasion, enfin ça restait à voir à vrai dire. Le simple fait que monsieur l'sauveur resta muet durant un bon bout de temps fut un signe évident que ça allait exploser dans quelques instants, et Kai' attendit que cela arrive sans se poser trop de questions. À vrai dire, il avait fait du rentre-dedans à son... bientôt interlocuteur et ne s'attendait pas vraiment à un miracle sur la réaction qu'allait avoir ce dernier.

Tandis que le monologue du nippon se terminait, les gens autour du duo prenaient bien soin de jeter des coups d'oeil lorsqu'il passaient à côté d'eux, ce qui eut pour conséquence d'échauffer et l'un et l'autre des visu ci-présents.

« Alors déjà d'une, tu vas arrêter de dire "désolé", "excuse moi", "pardon". Je te jure que tu me donnes mal à la tête. Ensuite, deuxièmement, t'as pas à me regarder comme ça de toutes parts pour savoir comment je suis, troisièmement on ne se connaît pas alors je ne vois pas pourquoi je devrais raconter ma vie à un mioche comme toi et quatrièmement, je ne suis pas guitariste mais bassiste. Et oui, je joue dans un petit groupe de musique qui n'est pas du tout connu. Récemment j'ai rencontré quelqu'un qui me semble être un parfait chanteur, voilà tout. Ça te va ? »

Hein? Mais il était complètement cinglé ce mec! Dès la première phrase de l'inconnu, le chanteur croisa les bras avec vivacité, faisant face au bassiste sans ciller. Il ne semblait pas plus intimidé que ça d'être en face de quelqu'un qui aurait put l'envoyer dans la vitrine du magasin le plus proche et son regard défiant le laissait clairement sous-entendre. Fallait qu'il se calme ce type aussi. On aurait dit qu'il venait de se faire engueuler par sa copine et qu'il était vexé comme jamais.

Bon, sur son deuxième point cependant, le blondinet avait raison, il n'avait pas à être dévisagé comme il venait de l'être, c'était plutôt gonflé de la part de Kaito de lui avoir fait des remarques aussi déplacées et il aurait put se contenter de repartir après s'être excusé. Mais maintenant, il avait une bonne raison de ne pas le faire parce qu'il n'était pas question de laisser ce gars qui se prenait pour un prédateur en ce moment même dire ce qu'il voulait comme il le voulait. Plus le discours de l'inconnu avançait, plus le petit noiraud avait envie de lui dire de se la fermer un peu. Et puis... il y eut le mot. Le mot que monsieur ne supportait pas entendre comme tout ceux qui signifiaient la même chose ou presque. "Mioche".

Malgré son agacement grandissant, Kai' se mordit la langue pour éviter de couper la parole au guitariste qui n'en était pas un puis-ce que lui jouait de la basse s'il vous plaît. De toute façon une basse c'était une guitare à la base non?!
Lorsque enfin le silence revint, le jeune homme expira avec nervosité avant de replanter ses yeux brillants dans les pupilles sombres de son interlocuteur.
À ce moment-ci, un passant qui ne semblait pas vraiment avoir remarqué qu'il aurait mieux fait de passer à côté des deux furies ambulante tenta de tracer son chemin entre les deux musiciens. Le pauvre citoyen s'arrêta brusquement pour changer d'itinéraire lorsque Kaito lui adressa un regard sauvage comme s'il était à deux doigts de décharger sa frustration sur lui.

Bien, maintenant....

- Ah génial! Et si j'étais pas venu m'excuser tu te serais aussi énervé je parie? Faut savoir ce que tu te veux aussi. Et si je suis un mioche selon monsieur en raison de ma taille alors je m'excuuuuuuse platement d'avoir enquiquiné un vieil homme qui ne méritait que d'être laissé tranquille. T'as raison après tout j'aurais mieux fait de même pas m'intéresser à toi histoire que tu puisses ronchonner tranquillement dans ton coin sur mon manque de reconnaissance, papy. Super, je suis vachement satisfait, fin de la conversation.

D'un geste impulsif, Kai' décroisa ses bras et partit en avant sans demander son reste. Malgré son mètre soixante si on comptait l'épaisseur de la semelle de ses chaussures, le jeune homme parvenait à éloigner les gens sur son passage par le simple fait que son envie de frapper le premier venu était de retour. C'est comme chez les animaux, vous savez. On n'ose pas approcher tel ou tel individu parce qu'il a l'air agressif >w<. C'était un peu bête dit comme ça mais je vous assure que c'était la vérité sur un plan strictement comportemental et instinctif chez l'être humain.

# Ah oui... jamais vu un type comme lui... il m'énerve... c'est pas parce que c'est un canon qu'il devrait se permettre de... Mais à QUOI je pense aussi moi? #

Le jeune homme soupira avant de s'adosser contre le mur d'un bâtiment, regard largué dans le vide. Il fallait qu'il évite de s'échauffer pour ce genre de personnes, ça n'en valait pas la peine finalement.

[ oups c'est un peu moyen >___<]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|   Ven 23 Jan - 19:15

[Punaise arrête j'adore tes textes ♥]

*Tu me fais perdre mon temps, vire de mon chemin et retourne dans ton bac à sable... =,="*

Ce fût les seules pensées qu'avaient en tête le jeune nippon et il aurait bien aimé les sortir au jeune protagoniste.
De plus, le temps commençait à se gâter légèrement, le luisant soleil se faisait cacher par une masse de nuages qui avançaient à peine, l'allure du vent ne se faisant pas menaçante.
Il tira de sa poche une cigarette qu'il prit de son paquet, puis il la porta à sa bouche et en alluma le bout avec son briquet qu'il sortit en même temps. Il attendait avec impatience la réaction de ce nippon qui lui semblait avoir un caractère de chien... repensant à la scène où il l'avait agressé de nul part... Cela faisait à peine quelques minutes que cet incident s'était déroulé, et pourtant, il semblait que c'était une éternité pour le jeune bassiste... C'était vraiment d'un ennui de rester là....


- Ah génial! Et si j'étais pas venu m'excuser tu te serais aussi énervé je parie? Faut savoir ce que tu te veux aussi. Et si je suis un mioche selon monsieur en raison de ma taille alors je m'excuuuuuuse platement d'avoir enquiquiné un vieil homme qui ne méritait que d'être laissé tranquille. T'as raison après tout j'aurais mieux fait de même pas m'intéresser à toi histoire que tu puisses ronchonner tranquillement dans ton coin sur mon manque de reconnaissance, papy. Super, je suis vachement satisfait, fin de la conversation.

-"tu te serais énervé je parie ?", "monsieur", "enquiquiné un vieil homme", "papy"...-

Ces mots prient au hasard résonnèrent parfaitement dans le cerveau du jeune nippon. Mais il se prenait pour qui lui ? L'envie soudaine de l'étrangler en public parcouru l'esprit de Yoru puis finalement il se résigna, se disant que ça n'en valait pas la peine, surtout devant tout ces gens. Ou au moins juste lui mettre une petite gifle, tout petite...
Au moment même où il leva sa main pour faire on ne sait quoi, le mioche tourna les talons et partit, laissant le pauvre blondinet en plan avec sa main en l'air qui ne bougeait pas. Il resta hébété pendant quelques secondes, puis il mit sa cigarette entre les doigts, et il la jeta sur le sol goudronné. Il l'avait à peine consommer, il en restait quand même plus de la moitié et ces saloperies, ça coûte un prix fou... Mais Yoru n'était pas prêt à se résigner.

Il avança d'un pas rapide pour essayer de rattraper l'inconnu. Il est vrai qu'il était petit mais quand même, c'est qu'il en avait dans les jambes et le jeune bassiste arrivait à peine à le suivre correctement à travers cette foule incessante.
Quand il parvint à son niveau, il lâcha d'un air blasé:


« Ok, ok. J'avoue que si tu ne t'étais pas excusé, je l'aurai pris mal aussi. Mais tu vois, ce genre de comportement je supporte pas ! Tu m'agresses et après tu veux que je t'excuses, beh écoute tu veux que je dise quoi moi ? »

Il laissa un temps de pause, essayant de reprendre son souffle correctement, puis ils arrivèrent vers une petite ruelle et Yoru s'empressa de plaquer le jeune homme contre le mur en brique le plus près, histoire que les passants ne les distinguent pas.

« Et ne redis plus jamais papy ou monsieur ou quoi que ce soit, sinon je te jure que je t'en colle une. "Fin de la conversation". »

Il pointa son index contre le torse du nippon, puis il le retira rapidement. Yoru ne rigolait guère.

*Franchement ce mec, qu'est ce qu'il me saoule mon Dieu...*

Mais au fond, le bassiste ne pouvait pas nier "cette" vérité. Et justement, c'était trop effrayant que Yoru se mette ça dans la tête, c'est pourquoi il s'empressa de partir le plus vite possible.
Le jeune nippon fixa de haut en bas une dernière fois l'autre, puis il fit un 90° et quitta les lieux, se redirigeant vers les trottoirs débordant de personnes qui semblaient aussi louches les unes que les autres et dont Yoru se démarquait bien, ainsi que l'individu qu'il avait rencontré à la sortie du centre commercial.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hoi, toi là je vais te... |Pv. Yoru|
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je fais mon choix, je vais supporter .....le 28 Novembre
» Croix de bois, croix de fer, si je ment je vais en enfer ! [PV : Hikari]
» Je vais finir vieille fille si ça continue XD
» J'vais te plumer, Pigeonne ! [PV]
» " Je vais prier Dieu, afin qu'il t'illumine ou pour qu'il t'élimine ! " {Eléonore & Rebecca : Rp à réponse unique}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ N a n a & C i e :: | RPG | Tokyo City. :: Centre Commercial-
Sauter vers: