AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 >>___ } Sean Keith Secret Garden

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: >>___ } Sean Keith Secret Garden   Mar 28 Oct - 17:07

Lettre un : L'éternité Seul , C'est Une Peine Capitale


Cher Lucas ,


    Je crois que jusqu’à présent , je n’ai jamais eu autant d’affection et d’amitié pour une seule et même personne . Mon esprit borné et têtu ne voulait pas croire que sur cette terre , il existait des gens bien . Et puis , il y a eu « toi » . A la base , c’est vrai , je te voyais plutôt comme un parasite plutôt embêtant , mais pardonne-moi , Lucas . Je sortais d’une période plutôt fragile , et j’étais encore ce garçon solitaire , irritable , toujours seul et toujours de mauvaise humeur . J’avais déjà remballé tout les garçons de notre classe , parce que je les trouvait immatures et stupides , tout simplement . Et puis , toi , tu es venu un jour me parler . Je t’ai remballé directement , mais ton rire cristallin et enjoué n’a fait que m’irriter encore plus . Et puis , tu m’as suivit . Tu m’as assaillé de question , plus farfelue les unes que les autres , et j’ai bien été forcé d’y répondre . Au fur et à mesure que l’on discutait , j’ai commencé à avoir un peu plus de curiosité . Pourquoi est-ce que tu me parlais ? J’étais considéré comme un garçon , ou plutôt comme un phénomène assez étrange , et pourtant , cela ne semblait pas te déranger . Tu étais un peu comme moi . Quelqu’un de très étrange et de très dur à cerner .

    Au début certes , j’ai pu être méfiant , et désagréable aussi , mais je t’en prie , pardonne-moi . J’étais encore un gamin blessé , et je ne comprenais sans doute pas encore la force réparatrice que pouvait avoir une amitié sur deux personnes . Or , il y a eu ce fameux jour . J’avais douze ans , et toi aussi d’ailleurs . Je sortais de l’école de quartier ou nous étions tout les deux , quand trois gars t’ont tirés sur le côté . Ils t’on traîné à l’écart , et on commencé à te chercher , te taquiner , et un d’entre eux à porté la main sur toi . Mon sang n’a fait qu’un tour , et je me suis élancé . Au même moment , je dois dire , tu t’es toi aussi élancé . Il y a eu bagarre , on s’est fait prendre , et je dois même dire qu’on à fini tout les deux en colle . Mais c’est pendant ce court instant que j’ai compris . J’ai compris que nous allions être amis , et même plus qu’ami . Désormais , nous serons des frères . J’au pu ainsi goûter au joie d’une amitié . Cette amitié , Lucas , c’est toi qui me l’a amené . Et aujourd’hui , quand j’y repense , je me dis que sans toi , je n’aurais sans doute pas fait long feux . J’ai toujours voulut te dire merci , mais je ne pouvais que sourire , quand j’entendais au loin ton rire fin et cristallin .

    Nous avons connu presque tout en même temps . Premières années d’écoles en même temps , premières colles , premiers concerts , premiers amours , première geules de bois , premières déceptions , premières tristesses , premiers ennuis . Je crois que c’est grâce à toi , Lucas , que j’ai pu mettre dans ma vie , cette phrase : « L’ami aime en tout temps , et dans le malheur , il se montre comme un frère » . Nos chemin ne se sont jamais séparés , et lorsque nous nous sommes révélés nos projets d’avenir , on s’est fait un paquets de promesses incroyable . Tu t’en souviens , n’est-ce pas , Lucas . J’aurais voulu encore une fois te dire , que toutes ces années que j’ai passé avec toi , oui , toute ces années on été les plus belles de ma vie . Une de tes promesses m’a assez intrigué . « Quand on sera grands , je veux que tu sois mon témoins » . J’ai dis oui , sans hésitation , et tu a ensuite continue . « Allez , promet la même chose , allez ! » . Et j’ai promis . J’ai promis , alors que je savais que pour ton mariage je serais là , mais que tu ne serais sans doute plus là quand je devrais me marier . Et d’ailleurs , qui sais si je me marierais un jour . J’ai eu tord de faire durer la promesse , et je te demande pardon .

    Si tu trouve cette lettre , c’est sans doute que je suis déjà partit . Partit ou ? Au Japon , vivre mon rêve . j’aurais voulu te parler de ce départ , mais comprend moi : je devais t’abandonner derrière moi , et c’étais tout à fait impossible . Je ne voulais pas que tu t’inquiète pour moi . Surtout pas . Nous étions enfants ensemble , nous avons grandit ensemble , et nous sommes devenu homme ensemble . Partir en te laissant là , c’était sans aucun doute trop dur . Je ne voulais pas que tu me vois partir . J’aurais sans doute pleuré , mais maintenant que je suis homme , je ne peux plus me permettre ça .

    Ne m’en veux pas . A l’heure qu’il est , je suis sans doute déjà dans l’avions . Je pleure , sans doute , mais tu ne me vois pas . Et c’est mieux ainsi . Toute les promesses que nous nous sommes fait , je les tiendrais . Et je t’en fait une dernière . Je reviendrais en Amérique , je te le promet . On retournera dans notre ville , on se fera encore chopper en colle , on s’amusera encore comme des fou avec trois fois rien … Et tu verra , je serais quelqu’un de bien , quelqu’un de connu , quelqu’un . A mon retour , je serais quelqu’un . Ai confiance en moi .

    Sean

    PS : Je suis désolé des taches qu’il y a sur cette lettre , mais je n’ai pas pu m’en empêcher . Tu me disais tout le temps que j’étais un sentimental , et moi , je disais tout le temps le contraire . Mais je commence à croire que tu as raison …
Revenir en haut Aller en bas
 
>>___ } Sean Keith Secret Garden
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» In my Secret Garden...[PV: Reux]
» my secret garden // zess h. haugen
» Secret War
» 01. Another study time with you {PV Keith}
» Sean Penn and Wyclef Jean: Hollywood, Hip Hop and Haiti

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
~ N a n a & C i e :: | HRPG | Gestion des Personnages. :: Journaux Intimes.-
Sauter vers: